Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   
Blog de El Hadji Alioune DIENG pour la Promotion de la santé de la reproductions des adolescents & la lutte contre la toxicomanie 
Créez votre propre blog gratuitement! 

La contraception :

Posté par: El hadji Alioune DIENG| Vendredi 16 février, 2018 13:02  | Consulté 215 fois  |  0 Réactions  |   

La contraception est un moyen utilisé pour éviter la survenue d’une grossesse. Chaque méthode offre des avantages et des inconvénients.

 

Les différentes méthodes :

                                                              

5-1- Les méthodes naturelles :

On qualifie de "naturelles" toutes les méthodes qui visent à identifier la période de l'ovulation de manière à éviter d'avoir des rapports sexuels fécondants à ce moment-là. Ces méthodes vont des plus simples aux plus sophistiquées.

 

                        5-1-2- L’abstinence :

Cela consiste à ne pas faire de rapports sexuels du tout. C’est une méthode contraignante qui demande beaucoup de volonté. Elle est surtout recommandée aux célibataires.

       Attention, une éjaculation à côté de la vulve de la jeune fille peut provoquer une grossesse car le sperme peut s'introduire dans le vagin.

5-1-2- Le retrait :

            C’est le fait du partenaire masculin de se retirer avant l’éjaculation. Difficile à faire, car l’éjaculation correspond à l’orgasme chez l’homme. Un contrôle effectif de soi est donc nécessaire avant de se hasarder à se lancer dans ce sport à risque, d’autant plus que le liquide séminal émis bien avant l’éjaculation renferme des spermatozoïdes.

 

5-1-3 L’allaitement naturel  ou MAMA (méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée):

La MAMA (Méthode de l'Allaitement Maternel et de l'Aménorrhée), permet d'obtenir un taux de grossesse inférieur à 2% pendant les 6 premiers mois du post-partum, à 3 conditions :

enfant de moins de 6 mois ; allaitement exclusif ou quasi-exclusif ; absence du retour de couches ;

Le principal avantage de la MAMA est que non seulement elle est une bonne méthode de régulation des naissances pendant l'allaitement, mais aussi qu'elle favorise un bon déroulement de l'allaitement. Partout où des consultations de planification des naissances ont inclus la MAMA dans leurs stratégies, on a constaté une amélioration des statistiques d'allaitement. La MAMA a une efficacité d'au moins 98%, ce qui la rend très compétitive vis-à-vis des autres méthodes.

Elle permet d'éviter l'emploi superflu d'une autre méthode de contraception, et son acceptabilité est excellente chez les couples motivés. Dans certaines cultures, elle pourra même être la seule méthode qui semble acceptable (motifs religieux par exemple).

Elle permet aussi aux couples de prendre le temps de prendre une décision informée quant à la contraception qu'ils choisiront après la MAMA.

Cette méthode est utilisable pendant les 6 premiers mois après la naissance ou au moins jusqu'au retour de couches. Toutefois, cette méthode est très contraignante : elle suppose pour être efficace, un allaitement exclusif, à la demande, jour et nuit et l'absence de règles.

          5-1-4-La méthode Ogino :

       Du nom du chirurgien japonais qui la proposa, consiste, pour une femme dont le cycle est régulier, à éviter les rapports sexuels non protégés pendant les jours "fertiles" qui précèdent ou suivent l'ovulation. Malheureusement, l'ovulation est imprévisible et peut se produire à n'importe quel moment, même chez les femmes dont le cycle est "régulier".

       La température habituelle de la femme s'élève de 0,2 à 0,4 °C (de 36,7 à 37,1 °C, par exemple) au moment de l'ovulation. Comme l'ovocyte vit seulement vingt-quatre heures, les rapports sexuels non protégés qui ont lieu plus de trois jours après l'élévation de température ne peuvent, en principe, pas entraîner de grossesse. Mais l'ovulation peut avoir lieu n'importe quand. Et si l'on a eu un rapport sexuel les jours qui précédent l'ovulation, les spermatozoïdes qui vivent jusqu'à 3 jours dans l'appareil génital de la femme, peuvent féconder l'ovocyte.
Pour déterminer la date de l'ovulation, il faut prendre sa température tous les matins à la même heure, au lit, avant de se lever... Et un simple rhume peut faire monter la température

       A l'approche de l'ovulation, les sécrétions du col de l'utérus (ou "glaire cervicale") se modifient ; elles deviennent plus abondantes, plus fluides et provoquent un écoulement vaginal (ou "pertes blanches") caractéristique. Mais beaucoup de choses peuvent modifier la glaire et sa consistance : le désir sexuel, le sperme, les infections vaginales... La méthode nécessite d'examiner la glaire avec ses doigts.

 Inconvénients des méthodes naturelles :

 

       Leur efficacité est très variable (jusqu'à 20 % d'échecs), selon le couple, la femme, le mode de vie de chacun, etc. Même lorsque la femme connaît exactement la date de son ovulation (ou pense qu'elle la connaît) les méthodes naturelles sont très imprécises et peu fiables, car l'ovulation peut être avancée ou reculée par toutes sortes d'événements, à commencer par les émotions

  Les méthodes sans appareillage sont gratuites, et ne nécessitent aucun matériel. Toutes les méthodes naturelles peuvent être associées aux méthodes "barrière" (préservatifs, diaphragme, capes, spermicides).Quelles sont leurs inconvénients

Une méthode naturelle peut être parfaitement satisfaisante pour espacer les grossesses si le couple peut se passer de rapports sexuels avec pénétration pendant plusieurs jours. Et si le couple est prêt à accepter une grossesse, même si elle n'était pas prévue (car ces méthodes sont peu fiables).  ?

Tout le monde peut utiliser les méthodes naturelles, puisqu'elles ne sont ni invasives, ni dangereuses pour la santé.

5-2- Les méthodes hormonales : 

 

Elles visent à bloquer l’ovulation. Elles consistent en une prise régulière d’hormones permettant de modifier la muqueuse utérine, la rendant impropre à recevoir l’œuf fécondé.             Nous avons :

5-2-1-La pilule contraceptive ;

5-2-2-Le timbre (ou patch) contraceptif ;

5-2-3-L’anneau vaginal (ou cervical) ;

5-2-4-L’implant contraceptif ;

5-2-5-Les progestatifs injectables. 


5-2-1-La pilule contraceptive :

 

       Il existe deux types de pilules : Les pilules combinées oestroprogestatives, qui contiennent deux hormones, et les pilules progestatives qui n’en contiennent qu’une.

       C'est une des méthodes de contraception les plus efficaces. Prise correctement, la pilule a un taux d'efficacité de 99%.

       Elles sont peu chères, disponibles dans toutes les structures de santé et nécessite pas d’ordonnance médicale.

       Attention, elles ne protègent pas contre les IST.

       En cas d’oubli, plus de 12h pour les pilules combinées, et plus de 3h pour les progestatives, on n’est plus protégée d’une grossesse. Il urge donc d’aller consulter un personnel qualifié.

 


5-2-2-Le timbre (ou patch) contraceptif :

       Il s’agit d’un timbre de 4cm que l’on colle sur sa peau (1 fois par semaine pendant 3 semaines) et qui libère des hormones empêchant l’ovulation. Il agit comme une pilule contraceptive.

       Fiable à 99% lorsqu’il est bien utilisé, il doit être prescrit par un médecin. 
       Attention, il ne protège pas contre les IST.

 

5-2-3-L’anneau vaginal (ou cervical) :

       Il s’agit d’un anneau souple de 5cm que l’on place au fond du vagin vagin (comme un tampon) et qui doit rester en place pendant 3 semaines. Il libère des hormones qui agissent comme une pilule contraceptive et bloque l’ovulation.

 

       Fiable à 99%, il doit être prescrit par un médecin.

       Attention, il ne protège pas contre les IST.

 

5-2-4-L’implant contraceptif :

       Il s’agit d’un bâtonnet cylindrique de 4cm de long et de 2mm de large inséré sous la peau du bras après anesthésie locale. Il libère des hormones qui agissent comme une pilule contraceptive et bloque l’ovulation. 

 

       Très fiable, il doit être prescrit et posé par un médecin.

       Attention, il ne protège pas contre les IST.

 

5-2-5-Les progestatifs injectables :

Non recommandés chez les adolescents et les jeunes adultes.
Une injection est faite tous les deux ou trois mois, selon les produits, dans le bras ou la fesse. Ils empêchent l’ovulation. Fiables à 99%, ils doivent être prescrits et administrés par un personnel qualifié.


             5-3- Les méthodes barrières ou mécaniques : 

                               

Elles permettent d’éviter la progression du sperme dans les voies génitales :

 

5-3-1-Le préservatif masculin ;

5-3-2-Le préservatif féminin ;

5-3-3-Le diaphragme et les spermicides ;

5-3-4-La cape cervicale ;

5-3-5-Le stérilet. 

       5-3-1-Le préservatif masculin :


       Le préservatif est en général en latex. C’est une enveloppe cylindrique très mince qui se glisse sur le pénis pour empêcher le sperme d’entrer à l’intérieur du corps de la femme. Il en existe de toutes les tailles, formes, textures et couleurs.


       C’est une des méthodes de contraception les plus utilisées par les jeunes aujourd’hui. De plus, elle protège aussi des infections sexuellement transmissibles (IST). 
Attention: un préservatif mal utilisé ou qui se perce peut déclencher une grossesse.


            Comment cela se met ? 

Il doit être placé sur la verge en érection, le bourrelet à l’extérieur, puis être déroulé intégralement jusqu’à la base de la verge. Pour ceux sans réservoir, laisse une petite poche en prenant soin de vider l’air. Fais attention à ne pas le percer avec tes ongles ou une bague ! Maintiens-le en place jusqu’à la fin du rapport et retire-le avant la perte d’érection. 

         5-3-2-Le préservatif féminin :


       Distribué sous le nom de Fémidom, c'est une sorte de sac cylindrique qu’on glisse au fond du vagin avant la relation sexuelle. Il bloque ainsi le sperme. 
       Il offre une meilleure protection contre les IST que le préservatif masculin. C’est une méthode de contraception efficace à 99%, mais sa mise en place n’est pas simple pour une adolescente. 
       Sa structure n’est pas en latex, ce qui est important pour celles et ceux qui en sont allergiques.

 

5-3-3-Le diaphragme et les spermicides :


       C’est un dispositif en latex qui se place à l’intérieur de vagin, au niveau du col de l’utérus, et qui fait barrière aux spermatozoïdes. Sa mise en place se fait avant le rapport sexuel. Il peut être réutilisé et s’associe en général avec une crème spermicide.

On peut s’en procurer sans prescription en pharmacie.

Il ne protège pas contre les IST.

 

5-3-3-La cape cervicale :


       Il s’agit d’un dispositif en silicone pour les femmes qui empêche les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus et de féconder l’œuf.

       La cape cervicale s’insère dans le vagin et s’utilise lors des relations, et peut être réutilisée.
       Cette méthode de contraception est efficace à 80 %, mais peut être améliorée avec une crème spermicide.

       Attention, elle ne protège pas contre les IST.

 

 5-3-4-Le stérilet :


      Il s’agit d’un fil de plastique souple en forme de « T » d’environ 2cm. Il doit être mis en place par un personnel qualifié dans l’utérus au moment des règles. Il évite la fixation de l’œuf fécondé sur l’utérus.

       Il s’agit d’une méthode de contraception efficace à 98%, mais qui ne protège pas contre les IST.

       Il est déconseillé en général aux les femmes qui n’ont jamais eu de grossesse. Il n’est pas destiné aux adolescentes, ni aux jeunes adultes.

 

5-4- Les méthodes définitives :

 

            5-4-1- La vasectomie :

 

            La vasectomie est une intervention simple qui consiste à sectionner les canaux déférents, à l'intérieur desquels les spermatozoïdes voyagent depuis les testicules jusqu'au pénis.

            La vasectomie est un moyen permanent de contraception ou de stérilisation, puisque la réversion est une intervention compliquée, coûteuse et dont les chances de réussite sont minces, surtout lorsque beaucoup de temps s’est écoulé depuis l’intervention.

Avantages :

Responsabilise les hommes en matière de contraception et de santé sexuelle. N’entraîne pas de changement dans la fonction sexuelle (l’éjaculation, l’érection et le désir sexuel ne sont pas affectés par la vasectomie). Pas d'effets indésirables à long terme. Méthode fiable et permanente. Enraye les coûts associés à la contraception. N’entrave pas la spontanéité durant les rapports sexuels.

Inconvénients :

Risque de regret en raison du fait que c’est une méthode irréversible. Délai de l’efficacité de la méthode de quelques mois. Requiert plusieurs rendez-vous chez le médecin.

 

5-4-2- La ligature des trompes :

La ligature des trompes est une chirurgie pour empêcher la femme de tomber enceinte. Il s’agit d’une méthode permanente ou définitive. Donc, on ne doit considérer cette procédure que si on est certaine de ne jamais vouloir avoir un autre enfant.

Les trompes de Fallope, qui mènent les œufs des ovaires à l’utérus, sont brûlées, taillées, coupées ou attachées (les trompes sont obturées). Les trompes sont donc fermées de sorte que le sperme et l’œuf ne peuvent se rencontrer. Par la suite, l’œuf se dissout et il est absorbé par le corps.

Avantages :

- Il s’agit d’une contraception définitive : cela évite les oublis.

- La ligature des trompes évite les désagréments liés à la prise d’un moyen de contraception aux hormones.

Inconvénients :

- Il s’agit d’une intervention chirurgicale avec tous les risques que cela comporte.

- Cette opération rend la femme définitivement stérile.

 

Merci de votre aimable attention.

 L'auteur  alioune dieng
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: PF, Contraception, SRA
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alioune dieng
Blog crée le 20/06/2016 Visité 15058 fois 24 Articles 79 Commentaires 1 Abonnés

Posts recents
les vertus du beurre de karité
Quand porter un string peut être source de danger pour les filles
loi anti-tabac du Sénégal
Les adolescents sénégalais face au tabac
13 bienfaits surprenants de l’aïl ou \"lathe\" en wolof
Commentaires recents
Les plus populaires
Quelques bienfaits du basilic ou « ngoune-ngoune » en wolof.
Les bienfaits du Clou de Girofle ou « khorome polé » en wolof
Vertus de la menthe ou « nana » en wolof.
Les bienfaits du thé à la menthe. (ataya ake nana)
Les différentes formes de prostitution.